Les pittosporums, entre graphisme

et couleurs.

Les pittosporums, un genre qui offre une diversité intéressante.

Les pittosporums, un genre qui offre une diversité intéressante.

Si à une époque j’ai découvert et apprécié les graminées, je découvre aujourd’hui un peu plus la variété d’une autre plante que j’apprécie de plus en plus, surtout en ces temps peu propices aux buis, victimes de plus en plus touchées par les parasites telle la redoutable pyrale du buis qui peut ravager une exemplaire en quelques jours.

Je refuse de travailler contre la nature, et donc de traiter, surtout quand cela doit devenir une corvée. J’ai donc arraché tous les buis du jardin (aucun n’avait été épargné) et me suis penché sur le remplacement de ce végétal à petites feuilles qui se taille bien et se prête à merveille à la taille en boule.

Parmi les remplaçants, j’ai trouvé le Lonicera nitida, un chèvrefeuille arbustif à très petites feuilles et qui permet de réaliser rapidement des volumes aux formes nettes. Le feuillage vert sombre et la taille des feuilles permettent de créer un effet assez similaire à celui donné par un buis.

 

Lonicera nitida (Chèvrefeuille arbustif) représente l'une des alternatives possibles au buis.

Lonicera nitida (Chèvrefeuille arbustif) représente l’une des alternatives possibles au buis.

Mais pourquoi s’arrêter à une seule couleur de feuillage alors qu’un jeu sur les contrastes peut amener une vraie plus-value esthétique au jardin en toutes saison ?

Il fallait donc chercher ailleurs. Et c’est là que je me suis intéressé au genre Pittosporum. Et je découvre qu’il existe aujourd’hui une gamme de plus en plus intéressante. Il n’en fallait pas moins pour que je les intègre au jardin. Mon premier choix s’était porté sur Pittosporum tenuifolium variegatum dont le feuillage panaché est d’un blanc crème très lumineux quand il débourre pour conserver par la suite ce mélange vert clair/blanc.

Le pittosporum tenuifolium variegatum adopte une silhouette originale.

Le pittosporum tenuifolium variegatum installé au jardin adopte une silhouette originale.

Celui installé au jardin a été taillé en ‘méduse‘ : la sphère aplatie surmonte une charpente faite de branches nues, silhouette qui évoquerait cet animal bercé par un courant imaginaire. Cela donne presque l’impression que l’arbuste flotte au-dessus du massif.

Récemment j’ai agrandi la gamme en installant un cultivar de petite taille, Pittosporum tenuifolium ‘Tom Thumb’ (‘Tom Pouce’, tout est dans le nom!). Son jeune feuillage ondulé est vert tendre pour devenir ensuite d’un pourpre foncé presque noir. De quoi imaginer des contrastes intéressants, comme par exemple avec des Hakonechloa macra aureola qui tranchent aussi bien par leur forme retombante que par la couleur très claire de leur feuillage panaché. Donné pour un peu frileux, je verrai ce que cette variété de pittosporum donne au jardin mais les températures descendent rarement sous les -8°C ici.

 

Jeune sujet de Pittosporum tenuifolium au débourrement en avril et Hakonechloa macra aureola.

Jeune sujet de Pittosporum tenuifolium au débourrement en avril et Hakonechloa macra aureola.

Toujours dans les feuillages ondulés, le dernier invité du jardin, acheté aujourd’hui en jardinerie est  Pittosporum tenuifolium ‘Irène Patterson’. Son feuillage est juste superbe, dans des tonalités argentées que l’on doit sans doute à ses mouchetures blanches qui éclaboussent le feuillage vert clair, le tout porté par des tiges très sombres, presque noires. Encore plus lumineux que variegatum ! Il est donné pour être rustique jusqu’à environ -10°C et pour faire dans les 1m50 en tous sens. Son port arrondi reste dans l’esprit voulu mais en apportant une touche d’originalité et de lumière dans les teintes. Les températures plus basses sont supposées colorer de rose les parties les plus claires de l’arbuste. Je n’ai bien sûr pas encore assez de recul pour savoir ce qu’il donnera dans le jardin mais j’ai bon espoir.

Le feuillage de Pittosporum tenuifolium 'Irène Patterson' est particulièrement lumineux !

Le feuillage de Pittosporum tenuifolium ‘Irène Patterson’ est particulièrement lumineux !

 

Le feuillage ondulé de cette variété offre des reflets argentés de toute beauté.

Le feuillage ondulé de cette variété offre des reflets argentés de toute beauté.

Si ces deux dernières variétés me satisfont autant que variegatum, ce sera juste parfait.

Bien sûr, il n’est pas à négliger que les tailles nécessaires pour leur conserver une forme nette seront plus nombreuses que pour un buis à la croissance plus lente. Mais j’économise le temps passé et le coût généré par des traitements qui semblent, pour l’instant encore, intimement associés à l’emploi de cette plante emblématique des jardins réguliers.

Affaire à suivre…